C’est un rempart que notre Dieu :
Si l’on nous fait injure,
Son bras puissant nous tiendra lieu
Et de fort et d’armure.
L’ennemi, contre nous,
Redouble de courroux :
Vaine colère !
Que pourrait l’adversaire ?
L’Eternel détourne ses coups.


Seuls, nous bronchons à chaque pas,
Notre force est faiblesse ;
Mais un héros, dans les combats,
Pour nous lutte sans cesse.
Quel est ce défenseur ?
C’est toi, puissant Sauveur,
Dieu des armées !
Des tribus opprimées
Connaissent leur libérateur.


Que les démons forgent des fers
Pour accabler l’Eglise,
Ta Sion brave les enfers,
Sur le rocher assise.
Constant dans son effort,
En vain avec la mort
Satan conspire :
Pour briser son empire,
Il suffit d’un mot du Dieu fort.


Dis-le, ce mot victorieux,
Dans toutes nos détresses !
Répands sur nous du haut des cieux
Tes divines largesses ;
Qu’on nous ôte nos biens,
Qu’on serre nos liens,
Que nous importe ?
Ta grâce est la plus forte,
Et ton royaume est pour les tiens.

Leave a Reply

Your email address will not be published.